26 70 26
Croix-Rouge Luxembourgeoise

Vos questions

Nous répondons à vos questions.

Vous trouverez ci-dessous une série de réponses à vos questions les plus courantes. Si toutefois vous ne trouviez pas ce que vous cherchez, n’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations concernant nos services.

Assurance dépendance

Qu’est ce que l’assurance dépendance ?

Dans quelle mesure l’assurance dépendance va-t-elle intervenir ?

Quelles sont les prestations accordées par l’assurance dépendance ?

Le guide pratique de l’assurance dépendance

Qui peut bénéficier des prestations de l’assurance dépendance ?

Comment introduire une demande d’assurance dépendance ?

Comment savoir si ma demande d’assurance dépendance a été prise en compte ?

Qu’est-ce que la cellule d’orientation et d’évaluation (CEO) ? Quel est son rôle ?

Tarif Social

Qu’est-ce que le tarif social ?

Qui peut bénéficier du tarif social ?

Divers

Comment peut-on devenir client du réseau « HELP » ?

Qu’entend-t-on par actes essentiels de la vie ?

Qu’est-ce qu’un logement encadré ?

Est-ce que HELP dispose d’une équipe interdisciplinaire ?

Mon médecin m’a prescrit des séances de kinésithérapeutes ? Puis-je faire appel à HELP ?

Peut-on recevoir ses soins infirmiers en centre de jour ?

Sommes-nous pris en charge depuis notre domicile jusqu’à la fin de la journée ?

Que proposent les centres de jour à leurs clients ?

Souvent, je vois des soignants faire les courses avec des personnes âgées. Ai-je également le droit de faire une demande d’accompagnement ?

Est-ce que les personnes en chaise roulante peuvent également voyager ?

Pouvez-vous me donner quelques exemples de voyages qu’organise le réseau HELP ?

Mon médecin m’a prescrit des soins. Puis-je faire appel aux soignants de HELP ?

Help24 – assistance

Je souhaite prendre le système Help24. A qui dois-je m’adresser ?

Quels documents sont à compléter ? Quelle est la démarche administrative ?

Qui se charge de l’installation du système d’assistance à distance ?

Comment mon appel d’alarme sera-t-il traité ?

Assurance dépendance

Qu’est ce que l’assurance dépendance ?

Depuis le 1er janvier 1999, l’assurance dépendance est une branche obligatoire des assurances sociales. Elle prend en charge les frais des aides et soins nécessaires aux personnes dépendantes.

L’assurance dépendance ne remplace pas l’assurance maladie. Elle couvre des aides et des soins qui ne sont pas pris en charge par l’assurance maladie.

L’assurance dépendance a pris place dans la sécurité sociale à côté de l’assurance maladie et fonctionne selon les mêmes principes : chacun paie une cotisation obligatoire et lorsqu’un assuré devient dépendant, il a le droit de bénéficier des prestations de l’assurance dépendance.

Lorsque la personne dépendante vit à domicile, les aides et soins peuvent être assurés par des services professionnels et/ou par une personne privée.

Les frais des services professionnels sont alors pris en charge directement par l’assurance dépendance. Si une personne privée assure les aides et soins, une somme d’argent est versée à la personne dépendante pour lui permettre de rétribuer cette personne.

Si la personne dépendante vit dans un établissement pour personnes âgées ou pour personnes handicapées, l’assurance dépendance prend directement en charge les frais des aides et soins.

Les frais d’hôtellerie restent à la charge de la personne dépendante.

L’assurance dépendance prévoit différents types d’aides et de soins :

  • des aides et soins dans les domaines de l’hygiène corporelle, de la nutrition et de la mobilité,
  • des mesures de soutien et de conseils, comme la fréquentation d’un centre de jour spécialisé, la garde à domicile,…
  • des aides techniques comme un cadre de marche, un fauteuil roulant,…
  • des adaptations du logement et/ou de la voiture,
  • une participation aux frais des produits d’incontinence,
  • une aide pour les tâches domestiques,
  • la prise en charge de la cotisation à l’assurance pension de la personne aidante privée.

Actes essentiels de la vie : Les actes essentiels de la vie sont pris en charge jusqu’à un plafond de 24,5 heures par semaine. Dans des situations d’une gravité exceptionnelle constatées par la Cellule d’Évaluation et d’Orientation (CEO), le plafond pour les actes essentiels de la vie peut être porté à 38,5 heures par semaine.

Tâches domestiques : Lorsque la personne se trouve dans un domicile privé, on peut ajouter un forfait de 2,5 heures par semaine pour les tâches domestiques. Ce forfait peut être augmenté de 1,5 heure en cas de nécessité liée à la dépendance et sur avis de la CEO.

Activités de soutien : Les activités de soutien peuvent être prises en charge pour un maximum de 14 heures par semaine.

Activités de conseil : Les conseils sont accordés en début de prise en charge et se limitent à un nombre d’heures déterminés.

Adaptations du logement : Pour les adaptations du logement, l’assurance dépendance peut intervenir jusqu’à un maximum de 26.000 € par personne dépendante.

Aides techniques : Les aides techniques sont mises gratuitement à la disposition de la personne dépendante. Cependant, pour certaines aides techniques très coûteuses, l’intervention de l’assurance dépendance ne dépassera pas 26.000 €.

Source : http://www.sante.public.lu

Dans quelle mesure l’assurance va-t-elle intervenir ?

L’assurance dépendance répond précisément au besoin d’aide de chaque personne dépendante. Chaque plan de prise en charge est adapté à la personne qui demande une ou plusieurs prestations.

Quelles sont les prestations accordées par l’assurance dépendance ?

Pour désigner la limite dans les interventions de l’assurance dépendance, on parle de plafonds. Ces plafonds sont différents selon la prestation.

L’assurance dépendance répond au besoin d’aide pour les actes essentiels de la vie

Elle peut accorder des aides pour l’hygiène corporelle :

  • pour se laver,
  • pour se brosser les dents,
  • pour laver ses cheveux,
  • pour couper ses ongles,
  • pour se rendre aux toilettes.

Elle peut accorder des aides pour la nutrition :

  • pour manger,
  • pour boire,
  • pour préparer les aliments de telle sorte qu’ils puissent être mangés sans difficulté (couper et/ou mixer).

Elle peut accorder des aides pour la mobilité :

  • pour s’habiller et pour se déshabiller,
  • pour mettre une prothèse,
  • pour se déplacer à l’intérieur de son logement,
  • pour se lever, se coucher, s’asseoir,
  • pour se positionner convenablement au fauteuil et au lit,
  • pour monter et descendre les escaliers,
  • pour sortir et entrer dans son logement.

Si la personne est dépendante pour les actes essentiels de la vie, l’assurance dépendance peut aussi accorder une aide pour la réalisation des tâches domestiques

Il s’agit d’aide pour les tâches domestiques courantes :

  • pour l’entretien du logement,
  • pour entretenir le linge et les vêtements,
  • pour la vaisselle.

Si la personne est dépendante pour les actes essentiels de la vie, l’assurance dépendance peut accorder du soutien à la personne dépendante

On parle habituellement des activités de soutien. Ce sont des activités de groupe ou des activités individuelles.

Les activités individuelles s’adressent à une seule personne dépendante à la fois. On y trouve :

  • la garde individuelle à domicile,
  • les courses ou démarches administratives avec la personne,
  • les activités individuelles spécialisées répertoriées selon le domaine des actes essentiels de la vie qu’elles concernent (nutrition, hygiène corporelle ou mobilité).

Les activités de groupe s’adressent à plusieurs personnes dépendantes à la fois. On considère qu’un groupe compte 4 ou 8 personnes, selon l’objectif poursuivi. On y trouve:

  • la surveillance ou garde en groupe,
  • la prise en charge en groupe spécialisé dans le cadre d’un centre semi-stationnaire,
  • la prise en charge en groupe spécialisé dans le cadre d’un établissement.
  • Certaines activités de soutien, telles que la garde à domicile ou la fréquentation d’un centre semi-stationnaire, ont un double objectif :
  • garantir le séjour à domicile aussi longtemps que possible,
  • permettre à l’aidant informel de prendre du repos.

Si la personne est dépendante pour les actes essentiels de la vie, l’assurance dépendance peut conseiller la personne dépendante et l’aidant informel

On parle habituellement des activités de conseils. Ces activités sont accordées pour les personnes dépendantes qui se trouvent dans un domicile privé.

L’assurance dépendance peut accorder des activités de conseils à la personne dépendante pour lui apprendre certains gestes qui lui permettront de réaliser sans aide certains actes essentiels de la vie ou d’utiliser adéquatement une aide technique.

Ces conseils peuvent s’adresser au proche qui aide ou soigne afin de lui permettre d’apporter des soins de meilleure qualité, mais aussi pour lui apprendre à poser des gestes de soins qui ne compromettent pas sa propre santé.

A l’instar des activités de soutien individuelles spécialisées, les activités de conseils sont répertoriées selon le domaine des actes essentiels de la vie qu’elles concernent (conseils pour l’hygiène corporelle, conseils pour la nutrition et conseils pour la mobilité).

L’assurance dépendance peut accorder des aides techniques

L’assurance dépendance accorde également les aides techniques nécessaires à la personne dépendante. On parle aussi d’appareils.

Pour avoir droit à une aide technique, il n’est pas nécessaire de présenter un besoin d’aide important (3,5 heures par semaine) pour les actes essentiels de la vie.

Ci-dessous, vous trouverez quelques exemples d’aides techniques :

  • lit adapté,
  • fauteuil roulant,
  • lève-personne,
  • cadre de marche.

Les aides techniques sont mises gratuitement à la disposition de la personne aussi longtemps qu’elle en a besoin. Lorsque la personne n’en a plus besoin, l’aide technique est reprise et recyclée. Elle peut alors être remise à la disposition d’une autre personne.

Certaines aides techniques sont mises à la disposition de la personne et ne sont pas récupérées, notamment pour des raisons d’hygiène.

Aucune aide technique n’est payée par l’assurance dépendance si elle n’a pas été accordée par la CEO.

Les aides techniques permettent à la personne de maintenir ou d’accroître son autonomie de vie dans les domaines de l’hygiène corporelle, de la nutrition et de la préparation des repas, de la mobilité à l’intérieur et à l’extérieur des logements, de l’habillage, des tâches domestiques, des courses, et de la communication verbale ou écrite.

L’allocation des aides techniques peut répondre également aux besoins en matière de sécurité, de prévention et de soulagement des douleurs.

Il arrive que l’on ait un besoin urgent d’une aide technique

2 voies sont possibles :

  • Pour obtenir d’urgence un lit d’hôpital, une chaise percée (avec ou sans roues) ou un matelas anti-escarres, la personne téléphone à la CEO et fait la demande de l’aide technique dont elle a besoin.La CEO signale l’urgence au service des moyens accessoires (SMA) qui effectue une livraison rapide. La même démarche vaut pour le lève-personne. Toutefois, dans ce cas, la CEO exige, avant d’accorder d’urgence un lève-personne, que la personne bénéficie de l’aide d’un réseau d’aide et de soins.
  • Pour obtenir d’urgence un fauteuil roulant, un coussin anti-escarres, un cadre de marche, une canne simple ou des béquilles, on peut aussi demander au médecin-traitant d’établir une ordonnance médicale que l’on présente au Service des Moyens Accessoires (SMA).
    Une canne simple ou des béquilles peuvent être achetées directement chez un fournisseur. Ces 2 aides techniques peuvent alors être remboursées, en partie, par la Caisse Nationale de Santé (CNS).

L’assurance dépendance peut participer au financement d’une adaptation du logement

L’assurance dépendance peut participer au financement d’une adaptation du logement de la personne dépendante pour lui permettre de rester plus longtemps à son domicile. Comme pour les aides techniques, il n’est pas nécessaire de satisfaire au seuil de 3,5 heures pour bénéficier d’une adaptation du logement.

Les adaptations du logement permettent à la personne de maintenir ou d’accroître son autonomie de vie dans les domaines de l’hygiène corporelle, de la préparation des repas et de la mobilité à l’intérieur et à l’extérieur du logement :

Quelques exemples d’adaptation du logement :

  • l’installation d’une douche à la place d’une baignoire afin de faciliter l’accès
  • l’élargissement d’une porte afin de permettre le passage d’un fauteuil roulant

Il appartient à la CEO de définir l’adaptation qui répond le mieux aux besoins de la personne dépendante.

Aucune adaptation du logement n’est payée par l’assurance dépendance si elle n’a pas été accordée sur avis de la CEO.

La procédure pour la réalisation d’une adaptation du logement est plutôt longue :

  • l’étude du projet d’adaptation du logement est confiée à un service compétent en la matière,
  • il est évalué par un architecte,
  • un cahier de charge est établi par la CEO,
  • 2 devis doivent être demandés par le demandeur auprès de 2 entreprises différentes de son choix,
  • la CEO définit le montant accordé par l’assurance dépendance compte tenu du cahier de charge,
  • l’adaptation peut ensuite être réalisée par l’entreprise désignée par le bénéficiaire,
  • pour les locataires, il est nécessaire d’avoir l’accord du propriétaire du logement.

L’ensemble de la réalisation peut durer jusqu’à 2 ans.

L’assurance dépendance peut également prendre en charge le surcoût lié à un déménagement dans un logement adapté. Le coût supplémentaire du loyer est pris en charge jusqu’à un montant maximum de 300 € par mois. Au total, l’intervention dans ce coût supplémentaire ne peut dépasser 26.000 €.

Les produits nécessaires aux aides et soins : A domicile, la personne dépendante reçoit, si elle est incontinente, une somme mensuelle fixe lui permettant de couvrir une partie du coût des protections dont elle a besoin. Cette somme est indexée.

Prise en charge de la cotisation à l’assurance pension de l’aidant informel : Sur déclaration de la personne dépendante, l’assurance dépendance prend en charge les cotisations à l’assurance pension (la part de l’employeur et la part de l’assuré) de l’aidant informel si celui-ci ne bénéficie pas déjà d’une pension personnelle.

La cotisation est calculée sur base du salaire social minimum mensuel pour un travailleur non qualifié

Source : http://www.sante.public.lu

Le guide pratique de l’assurance dépendance

L’assurance dépendance fait partie de notre sécurité sociale depuis 1999. Beaucoup de personnes la connaissent dans les grandes lignes mais continuent de se poser bon nombre de questions.

Depuis l’introduction de l’assurance dépendance, plusieurs dispositions ont été adaptées à tout ce qui s’est organisé au Luxembourg pour qu’elle soit au service de ceux qui en ont besoin.

Ce guide ne remplace pas la loi sur l’assurance dépendance et les règlements qui l’appliquent. Il a pour but d’en rendre la lecture plus aisée. Il présente l’assurance dépendance dans ses aspects pratiques : conditions pour en bénéficier, prestations que l’on peut en attendre, procédures à suivre.

Guide de l’assurance dépendance (110ko)

Source : http://www.sante.public.lu

Qui peut bénéficier des prestations de l’assurance dépendance ?

Tous les affiliés à une caisse de maladie luxembourgeoise ont droit de bénéficier de l’assurance dépendance.

Comment introduire une demande d’assurance dépendance ?

Le formulaire de demande de prestations de l’assurance dépendance est disponible auprès de la CNS. Un rapport du médecin traitant devra accompagner la demande.

Comment savoir si ma demande d’assurance dépendance a été considérée ?

Le service d’évaluation et d’orientation de l’assurance dépendance informe la personne sur la décision prise à son encontre. La décision est un document envoyé par la Caisse Nationale de Santé à la personne concernée.

Qu’est-ce que la cellule d’orientation et d’évaluation (CEO) ? Quel est son rôle ?

La CEO est le service de l’assurance dépendance qui constate si la personne est dépendante et fixe les soins auxquels elle a droit.

↑ Haut de page

Tarif Social

Qu’est-ce que le tarif social ?

Le tarif social est une aide financière accordée par le Ministère de la Famille aux personnes ne bénéficiant pas de l’assurance dépendance mais nécessitant une aide pour les activités suivantes : actes essentiels de la vie, tâches domestiques et soutien.

L’aide financière varie en fonction du revenu net de la personne.

Qui peut bénéficier du tarif social ?

Les conditions à remplir sont :

  • être résident au Grand-Duché de Luxembourg
  • être affilié à la sécurité sociale luxembourgeoise
  • présenter une demande motivée par une dépendance

↑ Haut de page

Divers

Comment peut-on devenir client du réseau « HELP » ?

Vous pouvez devenir client HELP en appelant la helpline au 267026. La HELP-line se tient à votre disposition tous les jours de la semaine de 07h00 à 22h00.

Qu’entend-t-on par actes essentiels de la vie ?

L’hygiène corporelle, la nutrition, la mobilité. Ce besoin d’aides doit persister pour une période minimale de 6 mois.

Qu’est-ce qu’un logement encadré ?

Les logements encadrés sont destinés aux personnes à faible dépendance mais adaptés aux seniors, leur offrant la possibilité de services d’hôtellerie et d’animation de qualité. Parallèlement et en collaboration avec les réseaux de soins.

Est-ce que HELP dispose d’une équipe interdisciplinaire ?

Oui, l’équipe interdisciplinaire de HELP se compose de kinésithérapeutes, de psychologues, d’infirmiers en soins palliatifs et d’ergothérapeutes.

Mon médecin m’a prescrit des séances de kinésithérapeutes ? Puis-je faire appel à HELP ?

Bien sûr, HELP dispose d’une équipe de kinésithérapeutes qui se fera un plaisir de vous contacter pour une prise de rendez-vous rapide.

Peut-on recevoir ses soins infirmiers en centre de jour ?

Oui, chaque centre de jour dispose d’un infirmier et de soignants qualifiés.

Sommes-nous pris en charge depuis notre domicile jusqu’à la fin de la journée ?

La coordination des centres de jour se charge d’assurer le transport du client du domicile vers le centre de jour et de retour. Les camionnettes HELP sont équipées pour les chaises roulantes et pour les personnes à mobilité réduite.

Que proposent les centres de jour à leurs clients ?

Les centres de jour proposent un encadrement de jour dans un milieu de vie adapté aux besoins spécifiques des personnes dépendantes. Les prestations en centre de jour comprennent les prestations d’aides et de soins, les activités de soutien individuel ou en groupe, des mesures thérapeutiques, les repas et des activités de loisirs.

Souvent, je vois des soignants faire les courses avec des personnes âgées. Ai-je également le droit de faire une demande d’accompagnement ?

Une demande d’assurance dépendance doit être introduite auprès de la CNS. Seule la cellule d’évaluation et d’orientation peut juger si ces actes peuvent vous être octroyés.

Est-ce que les personnes en chaise roulante peuvent également voyager ?

Oui, les personnes en chaises roulantes peuvent participer à certains voyages. Le nombre de place est limité. Le mieux est de se renseigner auprès de la helpline : 267026

Pouvez-vous me donner quelques exemples de voyages qu’organise le réseau HELP ?

Palma de Majorque en Espagne, Blankenberge en Belgique etc. La helpline se tient à votre disposition pour plus de renseignements : 267026

Mon médecin m’a prescrit des soins. Puis-je faire appel aux soignants de HELP ?

Oui, votre médecin doit seulement stipuler sur l’ordonnance qu’il s’agit de soins à domicile.

↑ Haut de page

Help24 – assistance

Je souhaite prendre un Help24. A qui dois-je m’adresser ?

  • Si un infirmier du réseau HELP passe déjà régulièrement à votre domicile, parlez-en avec lui. Il vous donnera toutes les explications utiles et se chargera de la demande.
  • Si vous n’êtes pas encore aidé par un réseau d’aides et de soins ou si vous êtes inscrit auprès d’un autre réseau que le réseau HELP, téléphonez à la helpline au 26 70 26. Les opérateurs vous conseilleront et se chargeront, le cas échéant, de la demande.

Quels documents faut-il compléter ? Quelle est la démarche administrative ?

Hormis le contrat d’abonnement, une fiche de renseignements sur votre état de santé et d’autonomie ainsi que sur votre environnement social sera complétée avec vous à votre domicile soit par l’infirmière du réseau HELP, soit par une collaboratrice de la helpline. Ces informations sont importantes pour pouvoir vous venir en aide en cas de besoin et surtout en situation d’urgence. Les renseignements fournis seront traités en toute confidentialité par l’équipe de la helpline.

Qui se charge de l’installation de mon système d’assistance à distance ?

La helpline commande le système d’assistance à distance que vous aurez choisi auprès de la société G4S. Un technicien de G4S vous contactera pour fixer un rendez-vous à votre domicile en vue de l’installation. La mise en route technique est assez simple, de sorte que le système soit rapidement fonctionnel : des tests de communication entre votre domicile et la centrale de réception d’appel installée à la helpline garantissent le bon fonctionnement.

Comment mon appel d’alarme sera-t-il traité ? En cas d’alarme quel sera le suivi individuel ?

Vingt-quatre heures sur vingt-quatre, chaque fois que vous aurez besoin d’aide et surtout quand vous ne vous sentirez pas bien vous appuierez sans tarder sur le « bouton rouge » de votre système d’alarme. Cette action établira automatiquement le contact vocal entre vous et l’opératrice de la helpline qui se chargera d’organiser immédiatement de l’aide tout en restant avec vous au téléphone jusqu’à l’arrivée de quelqu’un à votre domicile. En cas de problème médical majeur, la helpline appellera sans tarder le 112. Pour tout autre problème ou besoin, sera prioritairement contactée la personne de contact que vous aurez désignée. En cas d’absence ou d’indisponibilité de celle-ci, si vous en avez fait le choix, le réseau HELP ou tout autre réseau d’aides et de soins sera alors contacté.

La helpline sera quotidiennement à l’écoute de vos besoins et organisera l’assistance nécessaire.

↑ Haut de page